Jeudi 12 mai 2016

 

Alors, juste pour votre info; l'école m'a appelé hier parce qu'Anthony s'est fait heurter par une fille pendant la récréation. Sa dent de lait est tombée, sa dent définitive est à surveiller et la gencive saignait beaucoup. Le dentiste reste confiant et lui a donné un petit traitement; mais le pauvre......il ne s'était pas loupé ! Purée, compote et yaourts pendant quelques temps.

 

Pour rester dans le thème "fil rouge" du blog

Une nouvelle technique de reproduction assistée dans l'utérus de la mère

La société suisse Anecova a mis au point une nouvelle technique de reproduction assistée, qui permet la fécondation et le développement de l'embryon « in vivo ». Un dispositif baptisé « AneVivo ».

Une fécondation directement dans l'utérus

Il est loin le temps du premier bébé éprouvette. L'Institut Valencien de l'Infertilité de Bilbao a annoncé la première naissance d'un enfant né d'une nouvelle technique de fécondation naturelle, baptisée « AneVivo ». Une technique qui permet la fécondation et le développement précoce de l'embryon dans l'utérus. La fécondation ne se fait plus « in vitro », en laboratoire, mais bien « in vivo ».
Des ovules et des spermatozoïdes sont réunis dans une minuscule capsule poreuse, placée dans l'utérus. Après la fécondation, on laisse les embryons se développer et, au bout de 5 jours, on retire la capsule, on sélectionne les meilleurs embryons et on les réintroduit chez la mère.

L'embryon se développe dans son milieu naturel

« Cette méthode permet à l'embryon d'être fécondé et de se développer dès les premières heures dans son milieu naturel et dans les mêmes conditions de lumière et de température que s'il avait été conçu de manière naturelle tout en profitant des mêmes nutriments », explique le Dr. Roberto Matorras, responsable de la recherche. « Sur le plan psychologique, les parents se sentent ainsi plus proches du processus de reproduction assistée. »
La société Anecova, qui a mis au point cette technique, est d'ores et déjà en discussion avec de grandes cliniques à renommée internationale, pour vendre « AneVivo » et le proposer ainsi au plus grand nombre de patientes, dans le cadre de traitements de procréation assistée. Il s'agit-là d'une bonne nouvelle pour les couples qui souhaitent choisir une méthode plus naturelle, avec un meilleur taux d'implantation des embryons.

Résultat de recherche d'images pour "cigogne"