Jeudi 7 avril 2016

 

Eh oui ! comme tous les parents, parfois ça se passe bien avec notre enfant, parfois non ! Y'a pas de règles !

Histoire d'adoption en Roumanie

(1997-1999)

Bonjour à tous!

J’aimerais vous faire partager notre histoire d’adoption dans le but donner de l’espoir à tous ceux qui sont en attente d’une proposition ou encore à ceux qui aimeraient bien se lancer dans une merveilleuse aventure…

Après sept longues années de tentatives et d’échecs à concevoir biologiquement notre enfant, nous décidons de nous tourner vers l’adoption internationale. Au travail, j’ai rencontré une famille dont la fille était de nationalitéRoumaine. J’étais déjà tombée en amour avec ce pays…!

Samedi, le 25 octobre 1997, Yves (mon mari) et moi assistons à la journée pré-adoption qui a lieu à Ste-Foy, Québec. Après plusieurs témoignages et informations nous prenons la décision de signer le contrat avec l’agence québécoise d’adoption internationale. Une belle histoire d’amour débute…

Une fois tous les dossiers en route pour la Roumanie, nous attendions maintenant la plus belle proposition de notre existence. Ce fût les deux années les plus longues de notre vie..! Nous avons apprivoisé le mot PATIENCE. À chaque fois que le téléphone sonnait au travail, j’espérais tellement que ce soit le moment tant espéré. Au cours des six derniers mois, j’ai du appeler l’agence au moins une dizaine de fois afin de savoir à quel rang de la liste d’attente nous étions rendus.

Jeudi le 2 septembre 1999, après deux interminables années d’attente (dûes au bas âge du poupon), on a enfin reçu l’appel téléphonique nous avisant qu’on avait une proposition pour nous! Un petit garçon de 5 mois.. Incroyable…Quelle joie..!!! Il s’appelle Ioan. Nous sommes bouleversés. L’agence n’a presque jamais eu d’enfants aussi jeunes en propositions…Ne pouvant attendre davantage, nous filons directement à Québec pour regarder la photo et visionner la bande vidéo. Un beau petit bonhomme le teint pâle et les yeux foncés..le coup de foudre. Quel beau garçon!!!

Durant la semaine qui a suivi la proposition , nous avons pris la décision d’aller rencontrer notre fils chez-lui, c’est-à-dire: l’orphelinat de Galati, Roumanie. Lundi, le 13 septembre 1999, nous débarquons à Bucarest et rencontrons Florian, notre hôte de la semaine. Deux jours plus tard, nous filons en direction de Galati accompagné de notre guide et de Gina (travailleuse sociale..je crois). En débutant le voyage, Gina nous annonce que Ioan avait été malade : une pneumonie et que maintenant, il allait mieux. Maintenant, nous filons en direction de l’hôpital pour enfin rencontrer notre fils… voilà.. c’est lui!!!

Mon Dieu, il est si petit si fragile, de beaux grands yeux vifs et un sourire … quel sourire ..!! Il est tellement calme et éveillé. Il nous observe et ne manque rien de ce qui se passe autour de lui. Il aura six mois le 19 septembre prochain. Bonne nouvelle, il a reçu son congé de l’hôpital. Nous l’emportons avec nous en voiture en direction de l’orphelinat. Là-bas, nous demeurons environ une heure avec lui. C’est avec regret que nous devons le quitter pour revenir à l’appartement de Bucarest.

Mardi, le 12 octobre 1999, de retour de Roumanie depuis près d’un mois, un certain après-midi, j’ai reçu un coup de fil m’avisant que le jugement d’adoption aurait lieu le 27 octobre prochain. Nous étions fous de joie. L’agence nous a aussi dit qu’habituellement un mois après le jugement nous avions l’enfant avec nous. Nous attendons très impatiemment….

Vendredi, le 26 novembre 1999, la journée de son arrivée à Dorval.. Nous étions toute la famille à l’attendre près de la barrière des arrivants… Quels beaux moments d’émotions..!!! Des pleurs et des cris de joies étaient au rendez-vous lorsqu’on l’a vu la première fois. Il semblait très épuisé et affamé.

Ioan aimait déjà sa nouvelle famille car il ne semblait pas avoir peur de personne. Un petit garçon sociable.

Aujourd’hui, tout va pour le mieux…il fait déjà ses nuits, il mange très bien (beaucoup), fait d’énormes progrès sur le plan de la motricité… (un peu de retard car il a passé la plupart de son temps couché dans son lit). Ioan est désormais Jean-Simon .Il est notre soleil , je ne peux imaginer mes jours sans lui et je remercie le ciel de l’avoir fait partager nos vies.

Je vous remercie d’avoir pris quelques minutes de votre temps pour avoir lu notre histoire d’amour avec Jean-Simon.

Au plaisir, Ginette, Yves et Jean-Simon

 

Résultat de recherche d'images pour "adoption"