Samedi 24 octobre 2015

 

Le prince William était invité à hier à célé­brer le 21ème anni­ver­saire de CBUK, une asso­cia­tion cari­ta­tive qu’a­vait lancée sa mère Diana. L’oc­ca­sion pour lui de faire un discours très touchant où il lui a rendu hommage.

Aussi engagé dans les œuvres cari­ta­tives que l’était sa mère Diana, le prince William était présent hier à la soirée donnée en l’hon­neur du 21ème anni­ver­saire de la Child Berea­ve­ment UK (CBUK), une asso­cia­tion qui vient en aide aux familles touchées par la perte d’un enfant ou lorsqu’un enfant est confronté au deuil. Une belle cause qui avait été portée et soute­nue par Lady Di, présente il y a vingt ans, lors de la créa­tion de l’as­so­cia­tion. Julia Samuel, la fonda­trice de CBUK, était la meilleure amie de Diana et est une intime de William, qui lui avait demandé d’être la marraine de son fils George, comme l’in­dique le Daily Mail.

Fier de pour­suivre l’en­ga­ge­ment de sa mère, le prince a repris le rôle de parrain de l’as­so­cia­tion, et était parti­cu­liè­re­ment ému de rendre hommage à l’en­ga­ge­ment de Lady Di au sein de CBUK.
Il a d’ailleurs parlé avec une immense tendresse de cette dernière : « Il y a vingt ans de cela, ma mère était présente pour le lance­ment de l’as­so­cia­tion Child Berea­ve­ment. Quinze ans plus tard, j’ai eu l’hon­neur d’être invité à deve­nir le parrain de Child Berea­ve­ment UK pour pour­suivre l’en­ga­ge­ment de ma mère dans une œuvre très chère à mon cœur. »

Touché par le combat mené par l’as­so­cia­tion, le jeune père de famille a confié avec beau­coup de rete­nue et de déli­ca­tesse comment lui-même avait été dévasté par la dispa­ri­tion de Diana : « Ce que ma mère avait perçu alors – et que je comprends à présent – c’est que le deuil est la plus doulou­reuse expé­rience qu’un enfant ou un parent puisse endu­rer, a-t-il confié avec pudeur. Mais ma mère était déter­mi­née à aider ceux qui y sont confron­tés et elle aurait été immen­sé­ment fière – comme je le suis – de tout ce que Child Berea­ve­ment a accom­pli durant ces vingt et une dernières années. »

L’époux de Kate Midd­le­ton a égale­ment révélé à quel point l’aide appor­tée par l’as­so­cia­tion qui accom­pagne et soutient les familles frap­pées par la mort d’un enfant et aide les enfants qui perdent un de leur parent, lui avait person­nel­le­ment été précieuse. Un témoi­gnage touchant de sincé­rité : « Les équipes de CBUK soutiennent des étran­gers aux plus sombres moments de leur vie. J’ai été un témoin de premier plan de la diffé­rence que fait – et conti­nue de faire – CBUK dans la vie des familles frap­pées par le deuil. »
Les paroles d’un homme, aujourd’­hui « père de deux jeunes enfants », qui n’a pas oublié le jeune garçon désem­paré qu’il était lorsque sa mère a bruta­le­ment disparu. 

 

Résultat de recherche d'images pour "prince william"