Jeudi 9 avril 2015

 

82 % des salariés estiment que les relations au travail se sont dégradées ces dernières années. Et, près de la moitié pensent qu’il est urgent de les améliorer. C’est pourquoi, à l’occasion de la Fête des voisins au travail, Cadremploi vous propose un extrait du "Guide de survie en open-space" de Pétronille (éd. Leduc.s, septembre 2014). Parce qu’améliorer ses relations avec ses collègues, ça passe par les saluer le matin.

1. « Bongour »

Ce qu’Élie Semoun a fait de moins drôle, à égalité avec « Merki ». Si un de vos collègues fait ce genre d’entrée au boulot, il est possible que le règlement intérieur de l’entreprise vous donne le droit de lui taper dessus.

2. « Chers amis, bonjour ! »

Si dans votre boîte, un collègue vous salue en faisant référence à Lucien Jeunesse et son Jeu des mille francs (1965), courez-vous renseigner auprès des prud’hommes : manifestement, personne ne part à la retraite dans votre entreprise. C’est un problème.

3. « Beuaaaaar »

Celui qui vous salue à la manière du Commandant Sylvestre aux Guignols (depuis 1991) attendra de votre part une réponse sous la forme « Beuaaaar aussi ». Si vous lui faites cet honneur, sachez que l’encourager ne résoudra rien, bien au contraire. Soyez responsable, laissez-le dans un silence gênant qui sera bien plus pédagogique.

4. « Salut, tu / vas / bien… »

Les Inconnus dans Auteuil-Neuilly-Passy (1991). Ajoutez à ça une voix traînante à la Marc-Olivier Fogiel, et vous savez que vous êtes tombé sur un fieffé abruti.

5. « Bon bon bonjour… »

Il est de plus en plus difficile de tomber sur un champion qui pense que ça vous fera plaisir de réentendre l’air de la pub Bonjour de Nestlé datant de 1985. Juste derrière, il devrait vous chanter « je suis de bonne bonne bonne humeur ce matin, y’a des matins comme ça… ». Abattez-le avant.

6. « Bonjour, c’est pour un sondage. »

Le hippie sondeur de Co-Co Boy (1982). Tomber sur un mec qui se rappelle Stéphane Collaro, c’est déjà pas de bol. Tomber sur quelqu’un qui l’assume en plus, c’est vraiment la tuile.

7. « Wazaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!! »

Quand on a des potes, en 2015, qui refont l’antique pub de Budweiser, on n’a pas besoin d’ennemi.

8. « Salut les p’tits clous ! »

Les années 1980, c’était déjà merdique entre 1979 et 1990. Ça l’est devenu encore plus avec le revival Casimir et compagnie. C’est désormais le parangon du mauvais goût d’afficher avec autant d’aplomb une quelconque nostalgie pour le top 50 qui remplit allègrement les grilles de la TNT depuis plusieurs années. Le mec qui vous dit : « Salut les p’tits clous » a très certainement du Début de soirée dans son iPod. Voilà qui devrait vous encourager à vous tenir suffisamment éloigné de ce genre d’énergumène.

9. « Sala, Sali, Salut ! »

Ned Flanders adresse ses salutations ainsi dans Les Simpson depuis 1990. Donc soit vous avez affaire à une personne qui a découvert Les Simpson avec W9, soit vous êtes tombé sur un comique qui n’a pas renouvelé son stock de bons mots depuis plus de vingt ans. Dans un cas ou dans l’autre, évitez cette personne comme la peste.

10. « Bijour monsieur Vincent »

La parodie des Envahisseurs par les Inconnus (1990) nous montre à quel point on est aujourd’hui un peu plus timoré et/ou respectueux : une entrée avec ce salut et l’accent scandaleux qui va avec, et le malaise est assuré.

 

Résultat de recherche d'images pour