Lundi 7 avril 2014

 

"se renvoyer la balle" Très ancienne, cette locution doit son origine aux parties du célèbre jeu de paume au cours desquelles les joueurs pouvaient se renvoyer la balle pendant des heures. Lors de ces échanges souvent interminables, il arrivait que personne ne prenne l'avantage car aucun des joueurs n'osait prendre l'initiative d'un coup plus risqué pour gagner. Au XVIIIèm siècle, on employait cette expression pour signifier "répliquer par des arguments aussi forts". On y ajoute depuis le XIX èm siècle l'idée de rejet de ses responsabilités sur quelqu'un d'autre. Ainsi, Gustave Flaubert écrivait dans sa correspondance : "tout le monde se renvoie la balle et chacun dit "ce n'est pas moi, ce n'est pas moi".